© 2010 adminlaroque

Le Château


Le château dont la construction commence vers l’an 1000, est bâti sur un éperon rocheux afin de protéger le village qui s’édifie peu à peu a ses pieds. Le château était entouré de sept tours rondes, la plus importante était le donjon. Il possédait au dessous la prison, une porte permettait d’introduire des prisonniers sans entrer dans l’enceinte. Un souterrain partait vers le château de Salvanhac. Une partie du donjon s’écroula vers 1881. Récemment rénové les Roquais l’appellent aujourd’hui « la tour tronquée ». La tour Nègrerieu vis à vis du ruisseau était attenante à la chapelle et fut restaurée en 1985 par l’association des amis du château et la municipalité. La tour ouest en grande partie détruite contenait soi disant les oubliettes. La tour de l’escalier est la seule à peu près conservée, elle permet d’accéder au château. La tour Del Moussou isolée des autres était placée à l’entrée de la terrasse, elle faisait face au rocher de la vierge, elle a été démolie. On trouve trace de deux autres tours reliées par un grand mur.
Les seigneurs de La Roquebrou furent très importants. Ils menaient au château une vie assez fastueuse dans décor qui ne manquait pas charme. Le château était un foyer intellectuel : poètes, troubadours et musiciens y étaient reçus et y séjournaient.
La dernière habitante du château fut Mademoiselle Marie Bonnet, directrice tout d’abord de l’école libre, la classe se déroulait au château. Puis lorsque cette école ferma, elle continua jusqu’à la fin de ses jours a commenter la visite et l’histoire du château avec verve et humour. Depuis son décès la belle demeure reste silencieuse.